Faible résistance au choc culturel

mai 11, 2010 à 2:02 | Publié dans Uncategorized | 5 commentaires

Ca y est, c’est officiel, nous fuyons, nous carapatons, détalons, etc, repartons à Paris. Très bientôt. Les spécialistes disent qu’il faut 2 ans pour surmonter le choc culturel, ou rentrer chez soi. Il m’aura bien fallu ces deux ans à Marseille pour me surprendre à parler de Paris comme « chez moi »! Là, il m’avait fallu 4 ans pour commencer à m’y faire…

Je me dis que c’est le choc culturel qui parle, mais jamais nous n’avions rencontré autant de racisme, d’arrogance, de faux-fuyants, bref, autant d’expériences désagréables en si peu de temps. Pourtant, j’ai vu du pays, comme on dit, j’ai cotoyé d’autres ségrégations, d’autres sentiments de supériorité, mais aucune population ne m’avais autant déplu que celle-ci. C’est peut-être le fait d’être maman d’une petite métisse? Je ne veux surtout pas que ma fille grandisse ici.

En débarquant d’Afrique  à 16 ans, à Dieppe, je m’étais faite traiter de ‘sale nègre’, sans second degré, malgré ma blancheur de peau. Mais sans doute avoir vécu en Afrique suffit-il à faire de moi une africaine? Je le crois aussi, après tout, même si c’est bien caché en moi… Je n’avais pas été surprise, je savais le racisme des Français, je les avais vus à l’oeuvre à l’étranger. Mais à Marseille, c’est une sorte de concentré : imaginez une école publique qui a refusé tout élève d’origine africaine ou maghrébine jusqu’à il y a 10 ans. Imaginez : jusqu’à dans les années 90. Et sans être dérangé par les instances de l’éducation nationale. A Marseille, c’est possible! La ville a installé des vélo à louer, comme à Paris. Mais uniquement dans les beaux quartiers. Et le métro n’ira jamais dans les quartiers immigrés, rassurez-vous Marseillais!

Il y a bien sûr et surtout notre quotidien. On a appris que la première nounou de ma fille a annoncé à ses collègues (devant mon bébé) : « j’ai pris une Arabe. J’ai hésité, mon mari ne voulait pas ». Pas : j’ai pris une petite fille, pas son âge, non: une Arabe.On demande quotidiennement à mon mari de quelle origine il est, ici. A Paris, en 38 ans, cela avait dû lui arriver 3 fois. Maintenant, il répond Finlandais. Bordel. On a plaisir à se promener dans le quartier maghrébin et africain, qui ici est au centre ville. Pour combien de temps? Tout le monde sait bien que la ville essaie de les chasser. C’est un des rares centre ville à mixité sociale, et moi, c’est ce que je préfère ici. J’espère qu’ils résisteront. Le marché du Soleil a bien brûlé, et je ne pense pas que quiconque soit assez naïf pour croire à un accident. Mon mari se demande si on ne voyage pas dans le temps: ça ressemble tant à l’Algérie française !

Bref. C’est sans doute le choc culturel mal digéré qui parle. Je sais qu’il y a d’autres couples mixtes venus du Nord qui sont heureux ici. Moi, ce qui m’a sauvée pendant ces deux ans, c’est simple: les tricopines. Sur cette planète-là, que des belles rencontres, généreuses, drôles, chaleureuses, ouvertes… Un régal. Ce sont elles qui me manqueront. Pas la mer ni le soleil.

Publicités

Des nouvelles de la belle

février 17, 2010 à 10:33 | Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ça fait un petit moment que je ne vous ai pas montré comment la Zoupette pousse. Elle est adorable, comme toujours. Elle va à la halte-garderie 4 après-midi par semaine, et elle me fait un petit au-revoir juste avant de filer jouer. Pas de larmes et pas de cris. Je suis un peu jalouse des mamans qui ont des mômes effondrés et sanglotants qui s’accrochent à leurs jupes!

Elle s’est sevrée toute seule, très progressivement. J’ai fini par ne plus lui proposer le sein, qu’elle n’a plus jamais réclamé. Elle regarde dans mon décolleté de temps en temps histoire de vérifier que tout est là, et ça lui suffit! Parfois aussi elle se souvient et montre ma poitrine en disant miam miam.

Du coup j’envisage de refumer, reboire, voire me mettre à la dope, mais pour le moment, j’ai juste repris le café.

La Zoupette commence à parler, même si ce n’est pas très intelligible, elle cause toute la journée. Elle a quelques mots valise, comme « Caca », qui veut dire à la fois caca, s’assoir, chaise, au revoir, et changer la couche. Chaque sens est accompagné par la gestuelle appropriée. Bébé, pipi et tétine se ressemblent beaucoup, mais je ne crois pas que ce soit le même mot. Et ça y est, elle dit enfin Papa, après avoir appelé son père Maman pendant très très longtemps. D’ailleurs, tout le monde s’appelait maman. Maintenant, toutes les femmes s’appellent mamie, ce qui peut vexer! Elle sait dire Mamie, Papi, Tonton et une sorte de ‘nanul’, qui s’applique à tous les prénoms en même temps qu’aux granules homéopathiques.

Et bien entendu, elle sait dire, et réclamer,  » gâteau ! », et  » pain ! », qui ressemble beaucoup à bain. Toute étendue d’eau est d’ailleurs appelée bain, même la Manche à Noël…

Allez, quelques photos (un peu floues):

On dirait Maggie Simpson!

Là, elle pose pour montrer son dernier pull tricoté par mes soins en laine et alpaga.

A l'attaque de sa bibliothèque

Avec les baskets de Maman

A bientôt pour de nouvelles photos sans tétine !

Moi aussi j’ai testé le tricot hype

février 17, 2010 à 9:30 | Publié dans Knitting | Laisser un commentaire

Oui, si je veux je tricote comme chez Colette. On est branchés à Marseille!

La preuve:

Buzz : J’ai testé le tricot hype publié le 12/12/2008 (http://obstyles.nouvelobs.com/article.php?rubrique=culture&id=6883&page=1)

La maille XXL a la côte, et ça tombe bien. Le tricot revient en    force. C’est l’activité trendy du moment. Et quand c’est initié par le magasin Colette et Nadège Winter, ce n’est plus tendance, c’est carrément hype. Nous sommes allés nous initier lors du goûter «Wool and the Gang» chez Colette.(…)

Pour convaincre les néophytes et dépoussiérer les pelotes de nos grands-mères, le magasin Colette a organisé cette semaine un goûter avec initiation au tricot. Quand on tricote dans le temple de la hype, ce n’est pas au coin du feu en se balançant sur un rocking chair, mais au Water Bar en mangeant des cup cakes sur un fond d’électro.

Ben vous voyez, nous samedi dernier, c’était tout pareil: un lieu branché (magasin de fringues-café-restau-coiffeur ‘artiste’), des cup cakes à la fleur d’oranger, des financiers au thé et des smoothies, et un DJ électro à fond dans tes oreilles.

C’est vrai que le reste du temps, on ne tricote pas exactement au coin du feu, avec le tricopines marseillaises, mais là on a rencontré un autre genre de tricoteuses, bien plus jeunes, à ce goûter qui se voulait aussi atelier  d’apprentissage et où plein de gens on pu apprendre à manier les aiguilles, notamment deux hommes.

Comme quoi le tricot, c’est très pointu!

De lait et d’indépendance zoupinesque

septembre 24, 2009 à 8:44 | Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Seules 6% des femmes allaitent encore à un an. Je fais partie d’une minorité… Et ça n’est pas très étonnant, vu l’attitude envers l’allaitement en France. Quand je demande à ma gy*néco si ce qu’elle me prescrit est compatible avec l’allaitement, elle se retient (mal) de lever les yeux au ciel, et elle répond que si je n’ai plus de lait, ce ne sera pas plus mal. Autant dire que non seulement, je ne suis pas sa prescription, mais je change de gy*néco illico. Mon précédent m’avait menacé de terribles engorgement, si je tentais de sevrer, même partiellement, après 6 mois. N’importe quoi, visiblement il ne connaît pas bien le mécanisme de l’allaitement au delà du troisième mois…

C’est quand je lis la notice du suppositoire à l’eucalyptus de la Zoupette que je suis le plus perplexe: il est très déconseillé de le prendre en allaitant, car il pourrait être toxique pour le bébé! Toxique via le lait mais pas via le trou du mm?

L’homéopathe, lui, a longuement observé la Zoupette en train de jouer avant de décréter que mon allaitement n’était pas toxique, que je n’étais pas une mère toxique (finalement, semblait-il impliquer). Oh, merci, docteur, me voilà rassurée! Oui, là aussi, plus d’homéopathe pour nous, merci. 

Heureusement, mon pédiatre est proche du mutisme, du coup il ne ne me gonfle pas avec son avis sur la question. C’est déjà ça.

Mais j’en oublie l’essentiel, le scoop: la Zoupette s’est trouvée une assistante maternelle et elle y va jouer avec ses deux petits copains de son âge quatre jours par semaine. Elle s’est très facilement adaptée, et n’a pleuré que les deux premières fois. Plus difficile pour la maman, qui elle a pleuré toute la semaine… Elle rentre toute joyeuse, visiblement, elle s’éclate.

En route!

En route!

En bonus, la Zoupette et sa cousine cet été en Normandie (d’où les bottes en caoutchouc).

Tank for the beach

juin 2, 2009 à 5:22 | Publié dans Knitting | 2 commentaires

knit 260

Je tricote un débardeur de plage pour la Zoupette, et je me régale. Il a une jolie bordure en picots, ce que je croyais possible seulement au crochet. C’est assez astucieux. Il s’agit d’un simple rang ajouré à 1 cm du bord, que l’on replie ensuite vers l’intérieur avec une petite couture invisible. Ça s’appelle l’ourlet « dents de chat ».

J’ai eu une autre surprise en tricotant l’encolure: elle se courbe d’un côté, pourtant je tricote une simple bande symétrique… C’est un mystère pour moi, mais ça tombe très très bien!

I am doing a cute little tank for Zoupette, and the pattern had a couple of surprises for me.

1) How to get a very cute sprocket (?) border when one, like me, cannot crochet? It is as simple as 4 stockinette stich rows followed by one row of yo+k2 tog (yarn over and knit 2 together). And at the end, you just need to fold and sew the 4 rows on the wrong side. The pattern calls it a « cat’s teeth hem ».

Here is the row before folding:

bordure avant ourlet

And here are the cat’s teeth!

dents de chat

The second surprise I am in the middle of:
it seems that the collar is conveniently curving while I knit, and I have no idea how it works. I have seven rows of 1/1 ribs, starting and finishing the row with K2 on the right side. If anyone knows the explanation, please share !

collar going round

Photos after all

mai 20, 2009 à 12:56 | Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

On n’a pas pris de photo du gâteau avec la bougie, mais quand même quelques photos de la Zoupette en son grand jour.

La voilà qui venait de naître,

Zoupette vient de naitre elle a bien changé, la crevette à bouclettes!

Zoupette mange son gateau

Elle a adoré son gâteau et ses cadeaux.

Zoupette au puzzle

Et ça continue: hier, elle a encore reçu un paquet, avé de belles tongs de crâneuse! tong de zoupette

intriguée de la tong

C’est la Zoupette qui va se la pêter sur les plages cet été…

Zoupette’s First Birthday

mai 13, 2009 à 8:19 | Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Étaient présents pour ce grand jour: le papa, la maman, la Zoupette, of course, et la mère-grand, qui avait fait le voyage de Normandie.

Heureusement qu’elle était là: c’est elle qui a fait le gâteau au yaourt en ajoutant un zeste d’orange, magnifique. On a planté une bougie au milieu, et hop, j’ai soufflé pour la Zoupinette, qui a adoré le rituel. Nous étions en duplex avec le XIXe arrondissement de Paris, où la cérémonie était retransmise en direct live. Grand moment d’émotion.

Ça a fini avec la pelle et la balayette pour ramasser la part de gâteau que la Zoupette – selon son bon droit- a entièrement émiettée et écrasée sur le parquet.

Et les cadeaux, me direz- vous? A la hauteur de l’événement, même si les adultes présents ont légèrement merdé sur ce coup: les parents ont carrément omis d’acheter un cadeau pour la princesse, et la mère-grand, elle, s’est pointée, désappointée, avec un jeu empilable, le même que la Zoupette a dans sa salle de bain depuis 6 mois. La honte.

Heureusement, les absents ont sauvé la situation: la tante islandaise a envoyé un super jeu de bain intersidéral de la pieuvre qui crache de l’eau ainsi que toute sa progéniture, une amie parisienne a expédié une ravissante robe en voile de coton blanc et son petit T-shirt, et la tante de Paris avait confié à la mère-grand le premier puzzle de la Zoupette, pile comme il faut: en bois avec de grosses pièces colorées et faciles à attraper. Depuis la Zoupette en transporte tout le temps au moins une avec elle. Qu’elle mordille, bien entendu.

Les parents nullissimes ont également, égarés qu’ils étaient par tant d’émotion, oublié de prendre des photos du gâteau avec la bougie. Notre fille nous pourrira quand elle aura l’âge des reproches, on est prêts.

Zoupette’s spring shorts

mai 13, 2009 à 8:02 | Publié dans Knitting | Un commentaire

Le petit short en bambou de la Zoupette, avec des poches à torsades, s’il vous plait!

J’ai glissé un fil élastique plusieurs fois entre les côtes de la taille pour qu’il tienne bien. Short devant Il est bien ample à l’arrière, pour la couche.short arrièreUn modèle très facile, et le bambou est très agréable à tricoter.

Évidemment, la Zoupette est craquante dedans, surtout avec un petit polo rose!

the famous Swedish made in China designer

mai 13, 2009 à 6:53 | Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

On nous a prêté une voiture et on s’est aussitôt précipités chez le Suédois pour se vautrer dans la déco à bas prix… On a notamment ramené une table et 2 chaises pour se dorer sur le balcon, pas prévu, mais un régal.

Ça m’a frappé quand j’ai déballé mes achats et les ai posés côte à côte…suédois tout vertC »est tout vert!

Et verres:  ça y est, on a capitulé et on en a acheté de gros bien solides.

Oui, notre vie est un passionnant roman…

First Birthday Dress

mai 1, 2009 à 11:18 | Publié dans Knitting | 2 commentaires

Je l’ai commencée il y a u mois, pensant la terminer en une semaine…

La voici la voilà, et elle est prête pour l’anniversaire de la Zoupette!première robeJe la lui ai essayée, pile poil…Zoupette en robeTrop belle la zoupette!

Pas de tout repos, la séance de pose, mon modèle essayait de me chiper l’appareil-photo…Zoupette à l'approcheZoupette à l'attaque

Page suivante »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.